C’est LE gros sujet pour un marin en solitaire !

c’est ce qui peut faire gagner ou perdre une course, et nous ne parlons pas que du vent. En effet sans énergie à bord, plus de pilote automatique, plus d’instruments, donc sur une longue traversée, c’est l’abandon obligatoire.

Ce sujet est passionnant car il y a des sources magnifiques de production d’énergie à bord d’un bateau, entre l’éolienne, les panneaux solaires, et l’hydro-générateur par exemple. Et ces sources là s’adaptent à TOUS les bateaux.

Qui ne s’est pas demandé pourquoi les bateaux de croisière qu’on loue n’ont pas une éolienne ou un panneau solaire? Faire tourner son moteur bêtement dans un mouillage paradisiaque pour faire tourner le frigo est absurde. Pollution, nuisance sonore pour soi et les voisins

A bord du trimaran Romain aura 1 ou 2 éoliennes, des panneaux solaires et l’installation d’un hydro-générateur est à l’étude. Cette petite hélice au bout d’un arbre (d’hélice) comme un moteur d’annexe, dont la trainée est quasi inexistante produit une énergie très intéressante, et ce dès une vitesse assez faible de 7 noeuds environ.

Sujet que nous reprendrons plus tard avec des données précises sur les consommateurs du bord VS les besoins.