A moins de deux mois de la Route du RhumDestination Guadeloupe, le navigateur Romain Pilliard est assuré de prendre le départ de la mythique transatlantique en solitaire à la barre de l’ancien trimaran Castorama d’Ellen MacArthur. Rebaptisé, Remade – Úselo de nuevo!ce bateau de légende reprend la mer pour promouvoir l’économie circulaire aux côtés de Remade, spécialiste français de la reconstruction et du reconditionnement d’appareils high-tech et du Fonds de dotation Úselo de nuevo!. Romain Pilliard devient ainsi officiellement le 6ème concurrent dans la catégorie Ultime. Top départ le 4 novembre à Saint-Malo.

Remade et Úselo de nuevo! l’économie circulaire sur La Route du Rhum
Depuis son lancement début 2018, le projet Úselo de nuevo! mené par le navigateur et entrepreneur Romain Pilliard, organisateur du TOUR DE BELLE-ILE, a vocation de promouvoir et développer l’économie circulaire en alertant le grand public de l’urgence de modifier nos modes de consommation, et inciter les industriels à se réinventer, se transformer. Cet été, Remade, spécialisé dans la reconstruction d’iPhone depuis 2013 s’est engagé dans le projet. Ensemble, sur la Route du Rhum 2018, Remade et Úselo de nuevo! vont partager une vision concrète du développement durable qui porte leurs projets. Réduire, recycler, réutiliser, donner une nouvelle vie durable, un engagement commun.

Leader européen de son marché, Remade est aujourd’hui un acteur majeur de l’économie circulaire et de l’industrie durable en France mais aussi en Europe, en Afrique et aux Etats-Unis. «Le projet de Romain et de son équipe va bien au-delà de la Route du Rhum et défend des valeurs chères à Remade. En épargnant plusieurs dizaines de tonnes d’émissions d’équivalent CO2 chaque année et en préservant les ressources rares, Remade a su développer une industrie unique de reconstruction d’iPhone qui est à la fois innovante, responsable et Française. Unir les forces, la passion et les convictions des voisins Bretons et Normands que nous sommes, sur un projet aussi remarquable est une opportunité que Remade ne pouvait raisonnablement pas laisser passer.» indique Matthieu Millet, Président Fondateur du Groupe Remade.

Le Fonds de dotation Úselo de nuevo!

Soutenu par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et par l’Institut National de l’Économie Circulaire, le fonds de dotation Úselo de nuevo! regroupe plusieurs mécènes, dont un principal, Ateliersterenn.com. Une start-up Bretonne qui propose une autre façon de consommer, de concevoir et réaliser vos projets en apportant une solution clé en main pour l’extérieur de votre maison. «Notre premier échange avec Romain Pilliard nous a permis tout de suite de partager les mêmes valeurs. Depuis le lancement d’Ateliersterenn.com nous militons sur une autre façon de consommer plus vertueuse pour l’environnement. Être mécène du projet « Use It Again ! » est pour moi essentiel car nous devons changer durablement notre façon de consommer. » Stéphane CHÊNE Directeur Général d’Ateliersterenn.com.

Après plusieurs mois de chantier, le trimaran Remade – Úselo de nuevo! a été remis à l’eau fin août à Lorient. Grâce au Fonds de dotation Úselo de nuevo!le bateau a été rénové avec le souci du choix des matériaux, de la réutilisation ou du recyclage du matériel obsolète. «Il s’agit de montrer ce qu’on peut accomplir en suivant les concepts de l’économie circulaire dans le cadre d’un tel projet, au plus haut niveau de la course au large, pour donner des idées aux différents acteurs de l’industrie nautique et à chacun dans sa vie courante, explique Romain Pilliard, skipper de RemadeÚselo de nuevo! La Route du Rhum, c’est un rêve pour beaucoup d’entre nous, mais participer à cette épreuve en y défendant mes convictions, en portant un message fort et commun avec nos partenaires, c’est une chance exceptionnelle. Quant à ce bateau, au-delà de son histoire avec Ellen MacArthur, je suis heureux de le faire re-naviguer. Il a tous les atouts pour traverser l’Atlantique en solitaire : simple, fiable et véloce. Je n’ai pas d’objectif de résultat si ce n’est d’arriver à Pointe-à-Pitre dans un bon temps de course pour ce bateau, et de porter le message de la transformation indispensable vers une économie circulaire et rencontrer les acteurs locaux de l’économie circulaire à mon arrivée en Guadeloupe. »