A 9 heures 08 minutes 25 secondes (HF) ce lundi, le trimaran Remade-Use It Again skippé par Romain Pilliard a franchi la ligne d’arrivée de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe à Pointe-à-Pitre. L’ancien trimaran de 23 mètres d’Ellen Mac Arthur reconditionné par l’équipe Remade-Use It Again selon les principes de l’économie circulaire s’adjuge la 4ème place de la catégorie Ultime. Romain Pilliard boucle ainsi sa première Route du Rhum en 21 jours 19 heures 08 minutes et 25 secondes. Il a parcouru 5 286 milles à la vitesse moyenne de 10,10 nœuds.

Premier défi relevé pour le projet Remade-Use It Again
Il était 4 heures du matin en Guadeloupe, dans la douceur de la nuit antillaise et sous un magnifique ciel étoilé, quand le trimaran Remade-Use It Again a pointé le bout de ses étraves. Accueilli par sa famille, ses partenaires et les organisateurs de La Route du Rhum, Romain Pilliard exulte de joie après une traversée de l’Atlantique de 21 jours ponctuée de plusieurs péripéties. « C’est dingue d’être là ! J’ai vécu mille vies depuis Saint-Malo. Il y a eu trois phases : le départ très costaud, le pit-stop à La Corogne pour réparer mes chariots de grand-voile et puis ensuite ce gros pépin sur le hauban tribord qui a cassé (ndlr : pièce qui tient le mât de 30 mètres). On n’avait pas le choix, il fallait trouver une solution sinon, c’était l’abandon. Je suis passé à travers tout ça, je me suis débrouillé, j’ai travaillé avec mon équipe pour poursuivre l’aventure. Je ne pouvais pas naviguer avec plus de deux ris dans la grand-voile et avec mes plus grandes voiles d’avant, c’était vraiment pénalisant en terme de vitesse. C’était frustrant mais je ne pouvais pas prendre le risque de démâter. Alors oui, ça a été long et je mets une semaine de plus que ce que j’avais prévu… Je suis allé au bout de moi-même car les manœuvres sont longues et difficiles pour un amateur, je ne suis ni François Gabart ni Thomas Coville mais j’ai bouclé ma première transatlantique ! » raconte Romain Pilliard, skipper du trimaran Remade-Use It Again.

Ensemble vers l’économie circulaire
Quel bel accomplissement que l’arrivée du trimaran Remade-Use It Again à Pointe-à-Pitre ce lundi 26 novembre, trois mois après sa mise à l’eau. « L’objectif était de montrer que l’on pouvait construire un projet qui raconte une histoire au-delà des résultats sportifs logiquement attendus dans cette catégorie Ultime. Nous voulons interpeller les acteurs de l’industrie nautique sur cette démarche durable pour travailler ensemble demain à ce qu’elle soit également synonyme de performances. Je suis fier et heureux que ce beau bateau navigue de nouveau pour porter ce message fort de l’économie circulaire, qui est aussi devenu le combat d’Ellen MacArthur. On a fait les choses collectivement avec nos partenaires et c’est l’essence même de notre démarche », conclut Romain qui d’un naturel positif semble déjà avoir oublié toutes les épreuves par lesquelles il est passé pendant ces 21 jours de course. « Les bons moments prennent toujours le dessus sur les mauvais, en mer comme à terre ! Il est certain que je vais continuer à naviguer sur ce bateau. Comme toujours, j’ai des projets plein la tête… En attendant, mon désir le plus cher, c’est un bon repas, une douche et une sieste ! »

Le message de Matthieu Millet, Président et Fondateur de Remade : « Je suis fier et admiratif de Romain. Traverser l’Atlantique, en solitaire, dans les difficiles conditions météo de cette édition 2018, quel défi ! Le parcours n’était pas simple avec deux problèmes techniques qui ont très vite limité les performances du bateau. Mais Romain a su réparer, s’adapter et repartir pour continuer de porter les valeurs de l’économie circulaire. Quatrième à Point-à-Pitre des Ultimesavec une version reconditionnée d’un bateau de légende, ça se mérite. Il faut essayer, apprendre, réessayer. Le Remade, Use It Again est là pour montrer qu’il est possible de faire autrement, et pour ce premier grand rendez-vous, l’objectif est pleinement atteint. Bravo Romain. Bravo, et merci ».

PETIT RAPPEL AVANT L’INTERRO ÉCRITE
LES 3 R DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE : RÉUTILISATION, RÉEMPLOI, RECYCLAGE