Pour sa première Route du Rhum et sa première course à bord du Trimaran Remade-Use It Again, Romain Pilliard, comme l’ensemble de la flotte, n’a pas été épargné. Après un départ prudent, le skipper fait face depuis cette nuit à des conditions météo difficiles avec des rafales de vent à 45 noeuds au près et une mer déjà très formée. A 500 milles de François Gabart (Macif) leader en Ultime, Romain Pilliard poursuit sa course à son rythme. L’objectif est de laisser passer le plus gros de la dépression et de faire le dos rond en attendant des conditions meilleures…

Joint ce matin par l’organisation de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe lors de la vacation officielle, le skipper de Remade-Use It Again était confiant en sa monture et avait une voix rassurante.

« En ce moment, c’est un peu Verdun. Il a fallu traverser le front. Je me suis fait prendre dans la molle après Ouessant. Ce n’était pas prévu au départ. Hier, il y avait aussi peu de vent qu’il y en a beaucoup aujourd’hui ! J’ai en permanence entre 30 et 40 nœuds, je suis au près pour traverser ce front, c’est un peu violent mais ça va. Le bateau va bien. Le bonhomme est un peu faible, je suis encore un peu malade mais j’ai le moral. Les conditions, je m’y attendais. Ce n’est pas le départ de Route du Rhum le plus facile mais il faut faire avec ! Je crois qu’il y a pas mal de casses, d’abandons ou de stand-by dans les ports mais je me dis que c’est un bon bateau et que ça va passer. L’idée, c’est vraiment de la jouer safe, la route est longue. Là, je suis sous 3 ris seuls. Je n’ai rien à l’avant. Je progresse entre 7 et 10 nœuds, je reste cool ! On a quand même des claques à 45 nœuds, j’arrive à boire, je m’hydrate mais je ne mange pas beaucoup !»

Une course, deux ambiances
Il faut rappeler que le trimaran Remade-Use It Again a été conçu en 2003 pour la navigatrice Ellen MacArthur qui avait bouclé son tour du monde en 71 jours en 2005. Il a été reconditionné cette année par l’équipe de Use It Again selon les principes de l’économie circulaire pour participer à La Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Si le delta entre les vitesses moyennes de Macif, leader en Ultime et celles du trimaran Remade-Use It Again peut paraître important, il ne faut pas oublier que ces deux bateaux ont été construits à 12 ans d’intervalle. Pour Romain Pilliard dont c’est la première expérience en solitaire à la barre d’un trimaran géant, la performance sera bel et bien d’arriver en Guadeloupe pour porter haut les couleurs de l’économie circulaire avec son partenaire Remade, leader européen du reconditionnement d’Iphone. C’est aussi cela la magie de la Route du Rhum : allier le sport, la performance et l’aventure pour vivre et partager de belles histoires.

Photo : Audrey Dochler – Use It Again